Introduction !!

Bonjour,
ceci est le première article de ce blog. ça en est l'introduction.
depuis l'âge de 7 ans je suis scout et aujourd'hui encore à travers l'AISG/ISGF.
j'ai un peu voyagé à travers le monde (Indes, Liban, Japon ) et depuis peu de retour en France en Picardie.
j'aime la nature, les activités outdoor comme la randonnée, l'observation des animaux, mais également les traditions artisanales.
je ne suis pas du tout un écologiste acharné, je profite à 100% des bienfait de la civilisation moderne, je ne crache pas sur le nucléaire, et j'aime prendre l'avion !
mais j'avoue que j'aime le plus souvent possible me retrouver dans la nature, quand j'habitais au pied des montagnes japonaises face au Mont Fuji, c'était facile !!
mais la nature peut être une amie et une ennemi, il faut donc la connaitre et savoir vivre avec.
petit à petit j'ai donc appris pas mal de chose pour vivre dans la nature, je ne dis pas que je sais tout ou que j'ai apprivoisé la nature.........ce serais stupide de ma part !!!
je souhaite donc, à travers ce blog, partager ces techniques et observations.
pourquoi ? !!!!
parce que j'ai souvent vu des personnes vouloir jouer à Rambo ou à Robinson Crusoé sans avoir une base de connaissance nécessaire ! sans même savoir comment allumer un feu avec un briquet, du papier et du bois sec en abondance !!
parce que j'ai rencontré des personnes ayant lu des ouvrages fort savant sur la survie, sur la consommation de plantes sauvages en ayant oublié que ces livres concernaient l'Europe et non l'Asie (alors que je vivais au Japon)!
et parce que j'ai plusieurs fois vu des papa la tête basse dire à leur fils qu'ils ne savaient pas de quel côté se lève le soleil !
donc ce blog ne s'adresse pas à expert de la randonnée, aux guides de haute montagne ou au formateur de survie mais à tout ceux qui souhaitent essayer autre chose, apprendre autre chose.

point important !!!
dans ce blog, tout est fait par moi-même, j'ai testé toutes les technique présentée.
si je ne sais pas et bien.......je ne sais pas ! et je le dirais en tout honnêteté !!!
celui qui admet ne pas savoir peut apprendre !! j'ai encore beaucoup de chose à apprendre !

je suis ouvert à tout commentaire, je n'en effacerais aucun .
je suis également ouvert à toute suggestion.....

bonne lecture !!

mardi 30 juin 2009

Fiche 72: noeud: tête de bigue





la tête de bigue est un nœud très simple qui sert principalement à construire des trépieds.

si le nœud est bien fait, il est assez solide pour que le trépied construit serve de base pour une table, ou tout tente etc ...et peut tenir plusieurs jours sans problème.


1- 3 perches d'à peu près la même longueur et même diamètre
de la cordelette


2 - poser les 3 perches côte à côte et attacher la cordelette sur celle du milieu en laissant un côté de la ficelle très long et un autre court (juste pour faire le noeud final)



détail: un côté court et un côté très long



3 - le côté long passe sur le nœud puis SUR la perche d'à côté



4 - la cordelette fait le tour de la perche et repasse SUR la perche centrale puis passe SOUS la 3ème perche



détail: en partant du centre, le côté long de la cordelette passe SUR la perche de droite (photo) puis SOUS cette même perche, puis repasse SUR la perche centrale puis passe sous la perche de gauche et ainsi de suite


5 - la cordelette continue, contourne la perche de gauche et revient sous la perche centrale, puis repasse SUR la perche de droite puis en dessous de cette même perche etc .......



il faut fait au minimum 3 tours de chaque perche pour que le nœud soit assez solide


6 - quand on a finit les 3 tours , il faut enrouler un peu de cordelette entre chaque perche pour resserrer les bouts de cordelette.
ne pas chercher compliqué: avec le long morceau de cordelette, tourner au moins 3 fois entre chaque perche pour tout serrer.



7 - pour finir, un noeud plat bien fait entre le long morceau de cordelette et le petit morceau qui n'a pas bouger





c'est fini !!!!!!



le trépied, un fois dressé !


détail du nœud par dessus une fois le trépied dressé



et voilà un trépied solide !!!!!!

samedi 27 juin 2009

fiche 71: fabriquer un tendeur de tente ou bache ou tarp ...




il n'est pas toujours facile de bien tendre une corde ou cordelette pour bien tendre une toile de tente ou autre.

il existe une technique très simple pour y arriver, elle nécessite que très peu de matériel supplémentaire:
un morceau de bois sec et dur
un peu de ficelle.



1- attacher un morceau de bois avec 2 bouts de ficelle (noeud plat) sur la corde à tendre
si possible assez près de la sardine



2 - retirer le morceau de bois SANS enlever les 2 bouts de ficelle




3 - enrouler le morceau de bois sur la corde à tendre



4 - bien l'enrouler pour pouvoir serrer la corde


5 - aligner le morceau de bois avec la corde à tendre et le maintenir avec les deux bouts de ficelle (un bout à chaque extrémité)



voilà à quoi ça ressemble vue de près


cette technique permet de tendre une cordelette et pas une grosse corde qui sera moins souple.

Attention:

il vaut mieux serrer le morceau de bois près de la sardine, car en cas de rupture (bois, ficelle...), le morceau de bois risque de sauter, plus c'est bas moins c'est dangereux

ne pas trop tendre la corde, elle risque de casser

en cas de camp sur une longue durée, il sera sans doute nécessaire de changer le morceau de bois et les ficelles pour éviter la casse.

jeudi 25 juin 09: ascension du Mont Fuji

 ça y est je l'ai fait !!!!!!!!

j'ai fait l'ascension partielle du Mont Fuji.

voici le détail de la journée et de l'ascension:

réveil à 2H30 ....c'est tôt !!

4H départ avec la personne avec qui je monte.

5h arrivée à la 5ème étape Kawaguchiko ...
c'est plutôt calme !!!

le temps est nuageux mais il fait doux.

départ vers 5h20.

le mot d'ordre c'est "doucement !!!"

de la 5ème étape à la 6ème, c'est assez tranquille.
légère descente, marche tranquille;



à partir de la 6ème , l'ascension proprement dite commence.
le chemin est balisé, avec parfois des sortes d'escalier très larges.


arrivée à la 7ème étape.


c'est à partir d'ici que sont implantés les refuges et les postes de secours.


c'est également à partir d'ici que commence un chemin sur des restes de lave.
c'est assez fatiguant, il faut faire attention où on pose le pied.



il reste encore de la neige, donc nous devons faire attention de ne pas glisser.
 

 

les patrons des refuges commencent à préparer pour la grande saisons.

on croise quelques guides qui viennent prendre leur poste pour l'été.

arrivée à la 8ème étape, nous à environ 3000 m.

il reste encore pas mal de neige, mais on avance !!!

il est presque 8h, nous arrivons au refuge Haku Unso, des amis de la personne avec qui je monte, nous faisons une petite pause avant de continuer.






nouveau départ pour le sommet cette fois.

ça y est, nous sommes arrivés au dernier refuge, à 3400 m

et là.............surprise !!!!!!!!!!
le chemin est presque totalement recouvert de neige et des guide sont en train de mesurer la profondeur et de dégager les limites du chemin.



résultat, encore un peu plus de 1M de neige !!!!!!!!!!!!!!!!!



question: crampons ou pas crampons ?

les crampons sont inutiles ...........avec la pluie de la veille, la neige est pouasseuse et les crampons ne pourrons pas adhérer !!!

2ème question: on continue ou pas ?

réponse: on continue bien sur !!!!


donc nous voilà parti pour atteindre le sommet du Mont Fuji sur la neige ..........et sous la neige !!
et oui il s'est mis à neiger un peu .

au dessus de nous, des guides continuent de sonder la neiger quand un éboulement se produit !!

on continue, on glisse, on continue .....



enfin on arrive au sommet, nous sommes accueillit par un fort vent glacial...
le temple est encore fermé avec encore beaucoup de neige.

nous ne sommes pas seul au sommet , quelques téméraires nous avaient devancé.



juste le temps de prendre quelques photos et nous redescendons. ...on a peu de temps en réalité, car nous avons un rendez-vous en début de soirée !!!!




la descente !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
pareil que la montée mais en pire !!!!!!!!!

la neige ..........bin ........elle est toujours là .......et toujours sur une pente à environ 40°
donc on commence très doucement sur les pieds ...


première glissade, mon ami gagne vite quelques mettre en glissant sur les fesses ...
nous décidons que ce sera notre manière de descendre cette pente enneigée....sur les fesses mais sans luge !!



et ça marche, nous descendons plutôt rapidement jusqu'au premier refuge (en partant du haut !)


le refuge passé, une autre pente nous attend, un peu plus raide, nous décidons de refaire confiance à nos fesses !! .......erreur !
la pente est trop raide, on prend vite de la vitesse.
mon ami réussit à s'arrête après une belle descente, mais en glissant il découvre un poteau en bois, que nous n'avions pas vu à cause de la neige, comme je le suis de très près et assez rapidement, je ne vois pas le poteau, je m'y arrache le pantalon et écorche la jambe (légèrement)
on continue sur les pieds les quelques mètres qui nous sépare encore de prochain refuge.

enfin plus de neige, on redescend doucement.

de retour au refuge Haku Unso, pour prendre le repas du midi (il est environ 12H30)

et après le repas (dont une partie nous a été offert par les patron du refuge)

nous reprenons la route vers la 5ème étape....et là nouvelle surprise ...le brouillard

d' abord léger il s'épaissit de plus en plus qu'on approche de la 7ème étape où là on ne voit pas grand chose !




et enfin nous atteignons la 5ème étape vers 2H30.

le temps de faire quelques courses souvenir et boire un café et nous voilà de retour à la maison !! .....vers 4H.


en tout cas, une chose est sûr...marcher doucement permet d'aller jusqu'au sommet sans trop de problème !!

quelques observations:

il est réellement nécessaire de bien respecter les règles de sécurité, de marche etc ...pour éviter tout problème, accidents ou autre

le mont Fuji est une montagne de plus de 3000 m pas un terril !

beaucoup de monde monte sur le Mont Fuji mais en réalité, peu vont jusqu'au sommet.

ne surtout pas chercher à aller vite pour éviter de se fatiguer inutilement.

penser à prendre de l'eau en quantité.




ps: je n'ai pas commenté les photos....elles correspondent à peu près aux explications autour !

mardi 23 juin 2009

fiche 70: tailler son crayon !!!!!!!



il y a quelques temps j'ai eu deux mini élèves pour une petite découverte des joies du bushcraft.

pour apprendre à utiliser un couteau, le tenir, connaître l'angle de coupe, je leur ai proposé de tailler un crayon de bois (ou crayon mine ou crayon à papier ....c'est selon les régions !)

cet exercice est vraiment très simple et très utile.



ça permet réellement d'apprendre comment tenir son couteau pour faire du travail précis, savoir positionner ses jambes pour éviter de ressembler à un vieux steak.
savoir se positionner par rapport aux autres personnes qui nous entourent.
savoir utiliser toute la lame etc .....








vendredi 19 juin 2009

fiche 69: fabriquer une sardine pour la tente ou la bache.





il est parfois nécessaire de se fabriquer soi-même le matériel dont on a besoin sur le terrain.

les sardines de tente font très souvent partie que ce que l'on doit faire soi-même: oubli, perte, oubli volontaire à cause du poids etc ...

en général un simple morceau de bois dur et sec suffit pour une nuit.

mais si le camp est installé pour plusieurs nuits , il n'est pas inutile de bien préparer ces sardines.

c'est très facile:


choisir des morceaux de bois sec et bien dur ou les couper directement sur l'arbre.
entre 20 cm et 30 cm

à environ 2 cm d'un bord, tailler une encoche:
un plat sur un bon tiers de l'épaisseur du morceau de bois et ensuite à environ 1,5 cm en dessous tailler un biseau qui remonte vers l'intérieur du plat.
c'est pas très clair mais avec la photo on comprend !!!





mettre le tendeur dans l'encoche et enfoncer la sardine de biais mais pas jusqu'en haut !!

lundi 15 juin 2009

Fiche 68: bien mettre une sardine de tente

lorsque l'on plante une tente, il faut la tendre, et pour tendre..........les tendeurs, on utilise des sardines/ piquet en métal, en bois ou en plastique.

mais il existe deux manière de planter ces sardines.............la bonne et la mauvaise !!!!!!!

la mauvaise consiste à planter la sardine droite dans la terre





avec la tension du tendeur, la sardine aura tendance à se desceller toute seule, de même en cas de vent qui exercera une pression sur la tente etc .....

également si , par accident, on donne un coup de pied dans cette sardine etc ...

de même, si le tendeur n'est pas bien fixer, il aura tendance à glisser vers le haut et à se détacher.


la bonne manière consiste à enfoncer la sardine de biais dans la terre.

de cette manière même par grand vent, la sardine pourra bouger un peu mais pas au point de se desceller.

et le tendeur n'aura pas tendance à glisser vers le haut mais plutôt vers le bas.



enfin, il ne faut pas enfoncer entièrement la sardine dans le sol.
suffisamment pour qu'elle soit solidement "ancrée" mais pas trop pour pouvoir la retirer !!!!