Introduction !!

Bonjour,
ceci est le première article de ce blog. ça en est l'introduction.
depuis l'âge de 7 ans je suis scout et aujourd'hui encore à travers l'AISG/ISGF.
j'ai un peu voyagé à travers le monde (Indes, Liban, Japon ) et depuis peu de retour en France en Picardie.
j'aime la nature, les activités outdoor comme la randonnée, l'observation des animaux, mais également les traditions artisanales.
je ne suis pas du tout un écologiste acharné, je profite à 100% des bienfait de la civilisation moderne, je ne crache pas sur le nucléaire, et j'aime prendre l'avion !
mais j'avoue que j'aime le plus souvent possible me retrouver dans la nature, quand j'habitais au pied des montagnes japonaises face au Mont Fuji, c'était facile !!
mais la nature peut être une amie et une ennemi, il faut donc la connaitre et savoir vivre avec.
petit à petit j'ai donc appris pas mal de chose pour vivre dans la nature, je ne dis pas que je sais tout ou que j'ai apprivoisé la nature.........ce serais stupide de ma part !!!
je souhaite donc, à travers ce blog, partager ces techniques et observations.
pourquoi ? !!!!
parce que j'ai souvent vu des personnes vouloir jouer à Rambo ou à Robinson Crusoé sans avoir une base de connaissance nécessaire ! sans même savoir comment allumer un feu avec un briquet, du papier et du bois sec en abondance !!
parce que j'ai rencontré des personnes ayant lu des ouvrages fort savant sur la survie, sur la consommation de plantes sauvages en ayant oublié que ces livres concernaient l'Europe et non l'Asie (alors que je vivais au Japon)!
et parce que j'ai plusieurs fois vu des papa la tête basse dire à leur fils qu'ils ne savaient pas de quel côté se lève le soleil !
donc ce blog ne s'adresse pas à expert de la randonnée, aux guides de haute montagne ou au formateur de survie mais à tout ceux qui souhaitent essayer autre chose, apprendre autre chose.

point important !!!
dans ce blog, tout est fait par moi-même, j'ai testé toutes les technique présentée.
si je ne sais pas et bien.......je ne sais pas ! et je le dirais en tout honnêteté !!!
celui qui admet ne pas savoir peut apprendre !! j'ai encore beaucoup de chose à apprendre !

je suis ouvert à tout commentaire, je n'en effacerais aucun .
je suis également ouvert à toute suggestion.....

bonne lecture !!

samedi 31 octobre 2009

Fiche 82 : la cuisine en camp

quand on part en randonnée, on n'a pas de problème de repas : on prend un pique nique et c'est tout !

mais dès qu'on décide de passer une nuit ou plus en bivouac, en camp etc ......... il faut prévoir les repas !!!!

MAIS !!!!!

2 points importants à prendre en compte :

l'eau : puis-je trouver facilement de l'eau là où je vais ?

le feu: puis-je faire un feu là où je vais ? (interdiction légale, interdiction logique: pinède en plein été etc ....)


par exemple: je vis en plein parc national du Mont Fuji, donc le feu est interdit !!! de plus les forêt du coin sont principalement constituée de pins donc ....

par conséquent pour camper je prends un petit camping gaz, c'est un peu lourd, mais ainsi aucun danger.





si on a de l'eau facilement, avec un gaz ou un feu, beaucoup de recettes sont possibles, à condition de prévoir des ingrédients légers ....il faut le porter !!

si on n'a pas d'eau: prévoir des repas facile à préparer ou sans préparation: sandwich, saucisson, pâté etc ...

je suis un grand fan des "biscuits pour chien" .................???????????
quand j'étais scout on appelait "biscuits pour chien" des biscuits simple souvent vendu très bon marché en sachet de 1kg.
le goût est banal mais quelques biscuits et un peu d'eau on est calé !
ça n'apporte certainement pas tout l'énergie nécessaire mais complété par un peu de chocolat, barre de céréales... ça fait bien l'affaire !..............
ATTENTION : ça fait l'affaire mais pas sur 1 mois !!!!!!!!!



quelques recettes simples :

avec un feu de camp:

soupe
pomme de terre dans la braise
patate douce dans la braise
repas type barbecue
poisson grillé
viande grillée
banane au chocolat.......(un régal en dessert !!!)
œuf sur le plat
omelette
semoule de blé
nouille


avec un camping gaz:

omelette
oeuf sur le plat
jambon /bacon grillé /poêlé.
pomme de terre sautée
poisson sauté
soupe
semoule de blé
nouille
etc ...


sans feu, sans gaz:

pain sous toute ses forme
biscuit
saucisson
pâté
noix, noisettes etc ....
boule de riz froid (omosubi japonais)
gâteau de riz
œuf dur
etc ....

mercredi 28 octobre 2009

Fiche 81 : cap light ...revue







il y a quelque temps dans une liquidation j'ai acheté une "cap light", c'est à dire une lampe de casquette (type casquette de baseball)

5 LED
2 piles plates

2 modes: lampe classique et lampe stroboscopique



c'est très léger.
au début j'avais un doute sur une réelle efficacité donc je l'ai tester en pleine nuit en forêt !!!

résultat :



très surpris !!!

ce n'est pas la super lampe frontale mais ça peut très bien en remplacer une en urgence.
ça éclaire bien et longtemps !!


le mode stroboscopique ne fonctionne pas bien mais quand ça fonctionne ça peut très bien servir pour se signaler

donc:

une bonne lampe d'appoint pour la voiture ou un tiroir à porter de main

dimanche 25 octobre 2009

fiche 80 : allume feu et pyrobarre



j'ai profiter de ma nuit en forêt pour tester différents allume "compatibles" avec une pyrobarre:




1 - le coton
2 - le coton imprégné d'huile de silicone
3 - le bois gras

je précise, que je n'ai pas allumer de feu, car j'étais en forêt de pin et qu'il n'a pas plu depuis plusieurs jours !!!

donc ces tests ne servent qu'à donner une idée de la durée de combustion de chacun des allume-feu afin de voir lequel est le plus efficace, c'est à dire dure assez longtemps pour permettre l'allumage d'un feu de bois sec.


voici les photos et les conclusion


1 - le coton simple
(coton de maquillage ....merci Megumi !!!!........)




le coton s'allume facilement, brule bien avec une flamme moyenne qui faiblit rapidement.

durée totale de combustion: 56 secondes



2 - le coton imprégné d'huile de silicone:
(spray dégrippant)




le coton imprégné s'enflamme très rapidement et donne une belle flamme qui garde son intensité pendant environ 2,30min, vers 3 min, la flamme est presque éteinte mais en retournant le coton, il se ré-enflamme et brule encore 1 min.

durée totale de combustion: 4min



3 - le bois gras





le bois gras s'allume après 4 essais et donne d'abord une flamme moyenne puis belle flamme quand tous les copeaux sont pris.
la durée de la flamme dépend de la quantité de copeaux de bois gras.

durée totale de combustion: pour ce test et avec cette quantité de copeaux: 1,50min




conclusion

le coton imprégné d'huile de silicone semble le plus efficace mais prévoir un petit sac type mini ziploc pour le transporter.
la manipulation laisse de l'huile sur les doigts, ce qui peut être dangereux une fois le feu allumé.

toutefois le bois gras n'est pas à oublier car il se conserve bien et longtemps et peu se transporter sans inquiétude dans une poche.

vendredi 23 octobre 2009

mini kit bushcraft !!!..................




pour me détendre et aussi pour m'amuser, j'ai fabriqué ce petit kit bushcraft / porte-clés !!!

un mini sifflet en pin rouge, une mini boussole en pin noir et un mini couteau en kuromoji !!

chaque objet ne dépasse pas 2 cm !!


mardi 13 octobre 2009

Fiche 79: adapter son équipement

quand on choisit son équipement, il est souvent nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs: budget, type d'activité (rando haute montagne ou bord de mer etc ....) etc .......
ça ce sont des facteurs subjectifs , en quelque sorte.
mais il existe un autre facteur qui souvent s'impose à nous .................les autres !!!!!!!!!!

et oui!

par exemple:

quand je suis arrivé au Japon, je n'avais plus de couteau "digne" de ce nom pour aller en randonnée.
sur beaucoup de forum, à cette époque là, il y avait une vague de "promotion" du couteau Falkniven F1

c'est sans doute un excellent couteau...................et j'ai moi aussi failli l'acheter.
mais mon budget me l'a interdit !!!

la mode est au tarp dans le monde du bushcraft.....mais ici,
1 - trouver un tarp pour moins de 150 euros avec des dimensions adapté...c'est déjà du sport
2 - je vis en montagne avec très souvent des violentes bourasque de vent
3 - le coin est plein d'animaux sauvages (ours, singes, sangliers, cerf, grand- mères randonneuses)
4 - au Japon , il y a des insectes venimeux

enfin plein de raisons qui m'ont fait choisir une tente à 15 euros !!!

en France j'avais l'habitude d'utiliser une hachette.................au Japon l'outil le plus répandu est le nata.....pourquoi vouloir acheter une hachette !!???

etc ..........etc ..............etc ..............


on peut lire plein de chose sur tous les équipements disponibles sur le marché.
on peut lire plein de revues, regarder plein de tests etc ....

il ne faut pas oublier une chose importante:
chacun utilise son matériel dans un contexte qui lui est propre.
même dans une troupe de scout, plus ou moins homogène, le même matériel n'est pas utiliser de la même manière par chacun.

il faut vraiment savoir à quoi va servir son propre équipement: une randonnée 1 fois par mois ou toutes les semaines.
en été ou en hiver ?
climat tropical ou continental ?.....................

et en plus il ne faut pas oublier de se faire plaisir !!!!!

bin oui ..........le matériel qu'on achète n'est pas en dotation pour les randonneurs comme les treillis à l'armée !!!!

je reviens sur la question du budget, acheter le dernier couteau à la mode, ou celui qui a été les plus plébiscité est bien mais si après il n'y a plus de budget pour s'acheter le pique nique pour la randonnée...........et bien le couteau va rester dans sa boite....jusqu'au mois d'après !!!!................30 jours de perdu !!!!!!

vendredi 9 octobre 2009

fiche 78 : couper facilement une buche





il est parfois nécessaire de devoir couper un rondin de bois avec une hachette, serpette ou nata (au Japon)

la technique est simple et elle permet d'effectuer un travail efficace et en toute sécurité.

mesure de sécurité à prendre:

- pas de personnes, objets ou autres d'incontrôlable autour: enfant, chien /chat etc ......

- pas de main, de pied à proximité de point de coupe


main trop près: DANGER


pied trop près : DANGER


- attention: du bois mouillé a tendance à faire glisser les outils

méthode:


une coupe droite est totalement inefficace et fatigante

couper en V

on frappe un coup vers la droite, un coup vers la gauche afin de toujours dessiner un V


un coup dans un sens


un coup dans l'autre sens




pour dessiner un V


si on le peut, essayer de faire un V tout autour du rondin....en tournant le rondin !






voilà, un rondin d'environ 10 cm de diamètre couper en moins de 2 min !

lundi 5 octobre 2009

Fiche 77: abris simple avec une bache





on trouve facilement dans le commerce dans bâches "agricole" bleu pour assez bon marché.
elles font beaucoup de bruit mais sont tout de même relativement imperméable et selon la taille pas trop lourde.

j'en ai trouvé une ici en promotion d'une taille intéressante: 1,70m x 2,80m

avec un peu de cordelette on peut très facilement en faire un abris pour la nuit:


choisir deux arbres assez proches (un peu plus espacé que la longueur de la bâche)



attacher la bâche avec de la cordelette autour des arbres et au sol



mettre la bache assez près du sol: meilleur protection contre le vent, la pluie et permet de garder la chaleur



si on pense utiliser souvent cette méthode, on peut prévoir de mousqueton (bon marché achetés dans une solderie ...ça suffit)



on a assez de place pour dormir, sans être étouffé !

vendredi 2 octobre 2009

01/10/09 bivouac seul sur le col Ooishi (1560M)






le Mont Fuji vers 12H


comme je l'ai dis dans l'article précédent, je n'ai jamais camper seul et j'ai donc voulu corriger ça hier.

voici le détail du matériel emporté

suivi du détail de la journée

et enfin un bilan / étude ........du pourquoi ça a raté !! (bin oui ..............)


matériel (désolé pas de photo)

dans/ sur le sac à dos 35L:

une tente (presque individuelle): 1,5 kg
une bache (type agricole) 1,7m x 2,8M
avec cordelette

un sac de couchage wilsa sport (max 10°c) très compressé
un tapis mousse

3 litres d'eau dans le sac réparti en 3 gourdes
pain maison (fait par ma femme !!!!)
boite de pâté
petit saucisson japonais
kougeloff et pain choco pour le petit déj
sachet de thé, café et soupe

pull
coupe vent léger
chaussettes de rechange
2 t shirt de rechange

petit camping gaz (feu interdit...on est dans un parc national !!!)

feu interdit !

nata (pas utilisé)
lampe frontale
trousse de secours (pas utilisé)
poncho vinyl (de secours) (pas utilisé)


sur moi :

vêtements ............(je ne fais pas dans le naturisme !!!!....en plus y a des ronces !)

dans une sacoche banane:
lampe torche + pile
couteau (big rock camp gerber......je vais d'ailleurs modifier ma revue sur ce couteau ...en positif)
bonbons
2 petites bouteilles d'eau (330 ml x2)
petite serviette éponge
appareil photo
téléphone portable
clochettes à ours
kit de secours
carnet
couteau suisse (pour le pâté ....le couteau de camp....c'est pas le top pour ça !)


détail de la journée:

levé 7H30

petit déj

départ 9H30
j'ai tout mon temps....

comme le sac est très lourd, je fais plusieurs pauses

11H45, j'arrive au col Ooishi

repas + pause

12H30 départ vers Sétho Gataké

je ne rigole pas !!!

j'ai l'impression que le sac est de plus en plus lourd et le chemin est fatiguant:
30 cm de large bordé de sassa (variété de bambou aux feuilles coupantes) et avec une pente d'environ 40°

au bout de 30 min de marche, je suis crevé, je m'arrête et je décide de revenir en arrière et de bivouaquer sur le col Ooishi ou à proximité.


13H30, me voilà de nouveau au col.

je sais que le vent y est souvent très fort, donc pas de camp dessus.

je trouve un coin pas trop loin et bien abrité du vent et d'une petite pluie.
seul problème: le terrain n'est pas entièrement plat, je dois bien faire attention pour placer la tente.


le lieu de bivouac

comme il est trop tôt pour installer le camp, je fais des repère (pour la tente sur terrain plat) , je cache (à peu près) le sac à dos et je vais faire un tour.
à cette saison et en plaine semaine, je sais qu'il n'y a personne donc je suis tranquille.

rien de très interressant.

donc je décide de m'entrainer à allumer un feu avec le briquet au magnésium (je sais que les feux sont interdits, mais le but de l'exercice est d'en allumer pas d'en faire sur une longue durée)
donc je trouve un petit tas de pierres et je m'amuse ...

vers 16H et bin....l'heure du petit 4h ...du gouter !
je me fait un petit café avec quelques petits biscuits (c'est pas beau la vie hein !)

et là je remarque de la fumée sur le col.

(mon feu est bien éteint !!!!!!!!!!)

je vais voir.... il y a beaucoup de fumée de tous les côté.............. c'est le brouillard qui arrive.

le brouillard arrive

vers 16H30 le vent se lève et il commence à tomber quelques goutes.

je dresse le camp au cas où ............j'ai pas envie que tout soit trempé.


ma petite instalation: tente avec une bâche agricole au dessus : très efficace !

vers 17H le brouillard est très épais, la nuit commence à tomber mais la pluie s'est arrêtée.
il commence à rafraichir
17H30, il fait un peu froid et je commence à avoir faim.

je prépare le repas: soupe de miso, pain, saucisson et pâté.
la soupe fait du bien !!!

18H je retourne sur le col...........on voit rien, le brouillard est très épais et il fait vraiment noir.
je retourne au campement et rentre dans la tente.




18H30, je décide de me coucher


18H45, le vent devient plus violent

la pluie recommence à tomber et l'orage arrive (j'ai de la chance ....il manque juste la neige)

19H30, il commence à faire vraiment frais, le vent est toujours aussi fort, j'entends des branches se casser, et voler.

tout à coup tout est calme, j'entends même des animaux s'approcher de la tente.

le sommeil commence à arriver ...enfin
mais dans ma précipitation à monter la tente avant la pluie, je n'ai pas suivi mes repère, et la tente est légèrement en pente.....c'est très désagréable, j'ai la sensation de toujours glisser vers le fond.

20H00 coup de tonerre...le calme a été de très courte durée........le vent revient aussi violent, la pluie retombe.
ma montre indique 10°c dans la tente, j'ai froid
10°c à 20H......signifie autour de 5°c à minuit !!

donc je décide de rentrée !!!! et oui !!!!!!!!!!

je téléphone à ma femme pour la prévenir

je plie tente et bache sous une légère pluie mais avec pull et blouson coupe vent (pourtant je ne suis pas frileux !)

21H retour vers la maison............randonnée de nuit en montagne boisée ....ça aussi c'est une première expérience.

j'essaye de me dépécher je commence à être bien mouillé.

un lapin se sauve devant moi.....pas le temps d'avoir peur ...juste un peu surpris.
on ne voit rien: brouillard+ nuit noir+ forêt ...!!!

j'arrive à la source que je connais bien, petite pause.

je continue ma marche

la pluie s'est arrêtée, et le brouillard est plus léger.

je continue et là ------étonnement--- le sol est sec !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

il pleut seulement au sommet et le brouillard à totalement disparu: donc un nuage est resté accroché sur la montagne.........jsutement celle sur laquelle je voulais dormir !!!

donc je termine de descendre, et j'arrive à la maison vers 22H30




accueil de ma femme qui me raconte qu'au village il n'y a pas du tout plut et que tout est très calme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


bilan:

- maintenant je sais que la météo n'est pas la même au village et en montagne

- mon sac à dos n'est pas adapté pour porter quelques chose de lourd en montagne

- je vais retenter l'expérience mais sur une montagne moins haute et plus près du village

- la randonnée de nuit en montagne a été une excellente expérience !!!

- j'ai pu tester certain équipement autrement....positif !

- la prochaine fois je prévoirais des vêtements plus chaud pour la nuit !