Introduction !!

Bonjour,
ceci est le première article de ce blog. ça en est l'introduction.
depuis l'âge de 7 ans je suis scout et aujourd'hui encore à travers l'AISG/ISGF.
j'ai un peu voyagé à travers le monde (Indes, Liban, Japon ) et depuis peu de retour en France en Picardie.
j'aime la nature, les activités outdoor comme la randonnée, l'observation des animaux, mais également les traditions artisanales.
je ne suis pas du tout un écologiste acharné, je profite à 100% des bienfait de la civilisation moderne, je ne crache pas sur le nucléaire, et j'aime prendre l'avion !
mais j'avoue que j'aime le plus souvent possible me retrouver dans la nature, quand j'habitais au pied des montagnes japonaises face au Mont Fuji, c'était facile !!
mais la nature peut être une amie et une ennemi, il faut donc la connaitre et savoir vivre avec.
petit à petit j'ai donc appris pas mal de chose pour vivre dans la nature, je ne dis pas que je sais tout ou que j'ai apprivoisé la nature.........ce serais stupide de ma part !!!
je souhaite donc, à travers ce blog, partager ces techniques et observations.
pourquoi ? !!!!
parce que j'ai souvent vu des personnes vouloir jouer à Rambo ou à Robinson Crusoé sans avoir une base de connaissance nécessaire ! sans même savoir comment allumer un feu avec un briquet, du papier et du bois sec en abondance !!
parce que j'ai rencontré des personnes ayant lu des ouvrages fort savant sur la survie, sur la consommation de plantes sauvages en ayant oublié que ces livres concernaient l'Europe et non l'Asie (alors que je vivais au Japon)!
et parce que j'ai plusieurs fois vu des papa la tête basse dire à leur fils qu'ils ne savaient pas de quel côté se lève le soleil !
donc ce blog ne s'adresse pas à expert de la randonnée, aux guides de haute montagne ou au formateur de survie mais à tout ceux qui souhaitent essayer autre chose, apprendre autre chose.

point important !!!
dans ce blog, tout est fait par moi-même, j'ai testé toutes les technique présentée.
si je ne sais pas et bien.......je ne sais pas ! et je le dirais en tout honnêteté !!!
celui qui admet ne pas savoir peut apprendre !! j'ai encore beaucoup de chose à apprendre !

je suis ouvert à tout commentaire, je n'en effacerais aucun .
je suis également ouvert à toute suggestion.....

bonne lecture !!

lundi 22 mars 2010

Fiche 102 : les mini scie pliantes



quand on part à la recherche de bois gras par exemple, il est nécessaire de prendre avec soi une scie...
pour rester discret, mieux vaut en prendre une petite et si possible une pliante...

il en existe pleins de sortes,.....

j'en ai une mini...mini mini !!!


ce n'est pas la meilleure qualité mais elle coupe bien...si je ne l'utilise pas comme un bourrin !!!

ses mensurations :

longueur totale ouverte : 24,5 cm
longueur totale fermé : 13,5 cm

longueur du manche : 13,5 cm
longueur de la lame : 11 cm
épaisseur de la lame : 0,5 mm

elle est très fine !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
donc si je force trop , elle se tord !!!!
je dois donc y aller tranquille et là , elle coupe parfaitement !!!!

comme elle est (vraiment) petite et légère (le manche est en plastique), elle reste toujours dans une des poches de mon sac à dos.


ça vaut vraiment la peine d'acheter une petite scie pliante ...c'est très pratique sauf si on veut couper un tronc de 40 cm de diamètre (et encore ..!!!), c'est discret et ça tient facilement dans un sac sans être trop lourd.

vendredi 19 mars 2010

Fiche 101 : les couteaux suisses





d'abords ...je dois avouer que depuis que je suis petit...je suis un grand fan de Mac Gyver !!!

mais je n'ai eu que tardivement mon premier couteau suisse.

le premier que j'ai acheté était un couteau Wenger Scout quand je suis devenu chef scout en Alsace...parce que mes scout n'avaient jamais de couteau sur eux ....et que ça m'énervait !!!!

puis j'en ai acheté un autre pour aller au travail sans problème

puis en arrivant au Japon, j'en ai acheter deux :
un pour la randonnée (mais qui reste maintenant dans la voiture, car il est trop gros pour ce que je veux en faire
et un simple pour la vie de tous les jours, pour respecter la loi japonaise sur le port des couteaux:

les voici en détail:

le Wenger scout:



j'ai perdu le premier lors de mon premier voyage au Japon, donc celui-ci est le deuxième acheté:
il est très simple avec le logo scout dessus et normalement un système de blocage de la lame.
j'ai enlevé ce système pour éviter tout problème avec la police.



le Victorinox explorer








les couteaux suisse sont de bons couteaux.
les outils sont de bonnes qualités et normalement plutôt bien pensés ....mais je ne les ai pas tous essayé !!

deux défauts à mon avis:
la lame perd assez vite son tranchant
ils sont encore assez chers



ils font dons de très bon couteaux de poches pour la vie de tous les jours, normalement acceptés dans beaucoup de pays.
Évidement , il ne faut pas leur demander de remplacer un couteau de camp !!!

mais ils rendent de bons services !!!....si on sait les utiliser

lundi 15 mars 2010

Fiche 100 : récolter du bois gras

sans entrer dans des explications scientifiques ou technique (j'en ai pas les compétences !!!),
le bois est une accumulation de résine dans certaines parties des pins.

la résine/sève nourrit les branches des pins, et si on coupe une branche, la résine continue d'y monter pendant un certain temps encore.

si la branche a été coupée à raz du tronc, .....tant pis ...
mais si elle a été coupé à quelques centimètre du tronc ou si elle a été cassé par le vent ou le poids de la neige, alors il est possible d'en trouver dans ce moignon ...
j'ai dit possible.....pas obligatoirement !!!!!....la nature reste la nature !!!!!

autre possibilité, pour en trouver, les branche morte sur l'arbre (pin)....la sève va continuer également de s'y accumuler un peu et en coupant cette branche morte à raz du tronc il est également possible d'en trouver.


par contre on n'en trouve pas dans les branche juste coupées ou cassées ...il faut laisser le temps à la résine de s'y accumuler, et ça peut prendre un peu beaucoup de temps !!!!

donc :

les bases de vieille branches mortes ou coupées ou cassées : dans les noeuds quoi !!!!!!!

il a y quelques jours je suis allé faire un tour en forêt et j'ai pu en récolter un peu sur 2 jeunes pins tombés à cause du vent et de la neige :


vendredi 12 mars 2010

Fiche 99 : la paracorde





depuis tout gamin, j'ai toujours un bout de ficelle dans la poche...c'est toujours utile !!!

et aujourd'hui, ça ne change pas....j'en ai toujours un bout.....enfin plutôt 2 bouts ...
un bout de ficelle fine pour m'entrainer à faire les noeuds (quand je dois patienter quelques minutes) et un bout de paracorde.

comme son nom l'indique, la paracorde est de la corde de parachute .

je ne vais pas expliquer l'histoire de cette cordelette...on trouve ça sur internet (mais pas là .....)




son gros avantage est qu'elle est solide: elle peut résister à une traction de 250kg
son gros inconvénient est qu'elle est très cher !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

elle est en nylon, composée d'un tube en nylon tressé et à l'intérieur de plusieurs fils (environ 7) de nylon torsadés.

les fils à l'intérieur peuvent servir de fils de pèche ou de fils à coudre...mais je n'ai testé ni l'un ni l'autre ...on m'a dit que .............................


pour résumer:

avantages:
- solide
-résiste à l'eau
- l'intérieur peut servir à plusieurs chose
-plusieurs couleurs (même couleurs vives)


inconvénients:
- cher
- pas très facile d'en trouver
- glisse pour certains noeuds


donc ...........j'en ai.....mais j'ai trouvé moins cher et tout aussi efficace pour ce que j'ai besoin : j'en parlerais plus tard !



un truc à la mode : le bracelet en paracorde pour avoir toujours de la corde sur soi
(autre nom: bracelet de survie.....ça le fait hein !!!)

mardi 9 mars 2010

Le bushcraft comme voie pour devenir un homme

Voici une petite réflexion sur le bushcraft comme voie possible pour devenir un homme.

Cette réflexion n'engage que moi et ne se veut pas une vérité absolue ......






Le bushcraft, voilà bien une disciple d'homme.
Je ne parle pas de l'homme en tant qu'être humain mais bien d'homme " mâle".

Depuis la nuit des temps, des peuples pratiques la vie sauvage, la vie dans la forêt.
Ils ont appris à utiliser les ressources de la natures pour vivre.
La pêche, la chasse, la fabrication des huttes/abris, armes, embarcations pour se déplacer sur l'eau etc ....
dans la plupart de ces tribus, ces taches incombent aux hommes et très vite un jeunes garçon devient un homme (souvent après un test...) et apprend à son tour à maitriser toutes ces connaissances.

Aujourd'hui, ces tribus subsistent encore dans quelques rares points du globe.
Mais qu'en est-il dans notre société dite civilisée, industrialisée où l'eau ne vient plus du puits ou de la rivière mais du robinet ? où il suffit de tourner le bouton de la gazinière pour allumer le feu pour faire la cuisine ?

Je ne refuse pas le confort moderne, au contraire, j'en profite !

Mais il me semble qu'en perdant une grande partie des connaissances anciennes de vie "sauvage", de bushcraft l'homme a tendance à se "déviriliser", à perdre ce "vir" latin, cette essence d'homme.

Je prend des exemples concrets:

Le Japon est également connu pour ses samouraïs, guerriers redoutable, virils "à souhait"...
Aujourd'hui la mode vestimentaire oscile entre le salariman en costume cravate et l'androgine mi homme mi femme....et cette tendance se retrouve également et surtout dans la manière de penser des jeunes hommes (au grand damne des plus anciens...et de certaines femmes ......)

Autre exemple, l'Europe, la France sont également connus pour les chevaliers avec leur sens du devoir placé très haut.
aujourd'hui, dans la rue, combien d'hommes sont capables d'actes de courage ou de générosité gratuite ?, capable de vraie "galanterie" sans arrière pensée ?

A partir de ces observations, je pense vraiment qu'un certain retour aux traditions et aux techniques anciennes tel que pratiqué dans le bushcraft peut permettre une "revirilisation" de l'homme moderne.

Réapprendre à boire l'eau des rivière et à manger les fruits sauvages sans avoir peur d'attraper toutes les maladie du monde peut permettre de renforcer la santé et donc le psyché.
Réapprendre à utiliser ses mains pour fabriquer soi-même ses outils, sa tasse, sa cuillère, son couteau peut redonner fierté et courage.
Réapprendre à dormir en forêt sous la tente ou en fabricant son abris peut redonner audace et courage.
Réapprendre à regarder autour de soi, ré-écouter ce que la nature nous dit peut redonner confiance et réapprendre à faire confiance.


Et ainsi l'homme retrouvera sa vrai virilité, cette virilité
qui fait la fierté de la femme mariée,
qui fait le respect et l'obéissance de l'enfant envers ses parents, sa famille et envers la société,
qui fait la vraie réussite de l'entreprise et du commerce
qui fait aussi renaitre un vrai patriotisme qui fait aimer son pays et qui fait s'ouvrir à l'aventure (différent du nationalisme ........)


Grâce au bushcraft, le retour aux sources de l'homme peut permettre de faire naitre l'homme moderne dans toute sa virilité !

vendredi 5 mars 2010

Fiche 95 bis: contenant étanche : exemple









dans la fiche 95, j'ai expliqué comment fabriquer très simplement une boite étanche...

voici un exemple d'application: une boite d'allumette pour la randonnée.

j'ai déjà expliqué comment "cirer" des allumettes pour qu'elles brûlent plus longtemps.

j'ai mis ces allumettes (une petite dizaine) dans la boite et à l'intérieur d'un des bouchons j'ai collé un petit morceau de grattoir :





mardi 2 mars 2010

Fiche 98 : fendre une bûche sans hachette

il est possible de fendre une bûche même sans hachette, coin etc en pleine forêt avec juste un bon couteau....

....non je n'ai pas fumé !!!

on peut le faire mais il faut un peu de préparation avant !!




il faut donc un bon couteau : pas un couteau suisse, un Mora ...peut-être...je n'ai pas encore testé !!

ensuite il faut une branche morte assez lourde et pas pourrie qui servira de maillet

enfin il faut plusieurs petits morceau de bois mort et dur !....pas du sureau !!!! d'environ 10 cm de long

le premier travail consiste à tailler ces morceaux de bois pour en faire des coins en bois:
c'est à dire, que à une des extrémités il faut tailler une pointe pas finie ....c'est à dire une pointe...pas pointue !!!


chaque coin doit avoir un angle différent des autres ...
il faut au minimum 2 à 3 coins.



ensuite pour fendre la buche :

on trouve un appuis solide qui ne va pas glisser (pour éviter les accidents) : une autre buche par exemple ou un rocher ...


on pose le couteau sur la buche, comme pour un batonnage et on donne un bon coup avec le maillet, suffisament pour enfoncer le couteau mais pour pouvoir le retirer facilement.
si le bois ne s'est pas légèrement fendu, il faut recommencer en changeant l'angle d'attaque du couteau.

dès qu'on a une légère fente, on laisse le couteau en place, on insère le coin le plus fin dans cette fente et on y met quelques bons coups de maillet pour l'enfoncer et ainsi élargir et agrandir la fente.



si la buche ne se fend pas entièrement avec ce premier coin.



on laisse le coin en place et on insère - à grand coup de maillet - un deuxième coins dans la fente à environ 5 cm du premier coin.
et on frappe fort pour enfoncer ce nouveau coin...



et ainsi de suite jusqu'à ce que la buche soit fendue.



une fois la buche fendue en deux, il est ensuite facile de la fendre en 4 avec le même procédé !!