Introduction !!

Bonjour,
ceci est le première article de ce blog. ça en est l'introduction.
depuis l'âge de 7 ans je suis scout et aujourd'hui encore à travers l'AISG/ISGF.
j'ai un peu voyagé à travers le monde (Indes, Liban, Japon ) et depuis peu de retour en France en Picardie.
j'aime la nature, les activités outdoor comme la randonnée, l'observation des animaux, mais également les traditions artisanales.
je ne suis pas du tout un écologiste acharné, je profite à 100% des bienfait de la civilisation moderne, je ne crache pas sur le nucléaire, et j'aime prendre l'avion !
mais j'avoue que j'aime le plus souvent possible me retrouver dans la nature, quand j'habitais au pied des montagnes japonaises face au Mont Fuji, c'était facile !!
mais la nature peut être une amie et une ennemi, il faut donc la connaitre et savoir vivre avec.
petit à petit j'ai donc appris pas mal de chose pour vivre dans la nature, je ne dis pas que je sais tout ou que j'ai apprivoisé la nature.........ce serais stupide de ma part !!!
je souhaite donc, à travers ce blog, partager ces techniques et observations.
pourquoi ? !!!!
parce que j'ai souvent vu des personnes vouloir jouer à Rambo ou à Robinson Crusoé sans avoir une base de connaissance nécessaire ! sans même savoir comment allumer un feu avec un briquet, du papier et du bois sec en abondance !!
parce que j'ai rencontré des personnes ayant lu des ouvrages fort savant sur la survie, sur la consommation de plantes sauvages en ayant oublié que ces livres concernaient l'Europe et non l'Asie (alors que je vivais au Japon)!
et parce que j'ai plusieurs fois vu des papa la tête basse dire à leur fils qu'ils ne savaient pas de quel côté se lève le soleil !
donc ce blog ne s'adresse pas à expert de la randonnée, aux guides de haute montagne ou au formateur de survie mais à tout ceux qui souhaitent essayer autre chose, apprendre autre chose.

point important !!!
dans ce blog, tout est fait par moi-même, j'ai testé toutes les technique présentée.
si je ne sais pas et bien.......je ne sais pas ! et je le dirais en tout honnêteté !!!
celui qui admet ne pas savoir peut apprendre !! j'ai encore beaucoup de chose à apprendre !

je suis ouvert à tout commentaire, je n'en effacerais aucun .
je suis également ouvert à toute suggestion.....

bonne lecture !!

lundi 28 février 2011

nouvelle gamelle !



quand je suis rentré du Japon, j'avais été obligé d'acheter une gamelle chez Dé.......
mais je ne suis pas convaincu ...
elle est large et d'une trop grande contenance pour moi tout seul.

donc j'en ai cherché une autre qui rentre dans mon budget et qui corresponde à mes exigences :
plus haute que large
avec un couvercle
dans laquelle on puisse y mettre un cartouche de gaz
avec des poignées repliables
si possible en inox ...

donc j'ai cherché ............et j'ai trouvé !!! ...............(enfin presque !)

son seul "défaut " c'est qu'elle n'est pas en inox !

je l'ai fait venir de Hong Kong

ses mensurations ...:

hauteur fermée : 16 cm
largeur: 12,5 cm
hauteur de la partie basse : 10,5 cm
contenance de la partie basse : environ 950 ml
hauteur de la partie haute / couvercle : 6 cm
contenance du couvercle : environ 350 ml

en alu et téflon




elle va bientôt passer au test !!!!

vendredi 25 février 2011

tente

en rentrant en France, j'ai été obligé de laisser ma tente au Japon.
elle n'était pas de super qualité mais elle était pratique , facile à installer et surtout légère.

récemment mon frère a commencé à se débarrasser d'un peu de matériel qu'il n'utilisait plus
c'est comme ça que j'ai récupéré deux tente Décathlon !

elle sont un peu lourde
l'une d'elle possède un double toit avec auvent...c'est agréable mais très lourd et encombrant et randonnée.
donc je vais garder l'autre du même type mais sans auvent

chambre + double toit = bonne protection contre la pluie et le vent
mais poids + encombrement !!

la voici en image :







mardi 22 février 2011

fiche 117 e : regarder-comprendre-faire : conclusion

REGARDER - COMPRENDRE - FAIRE

est donc la méthode qui me semble la mieux adaptée pour l'apprentissage des techniques du bushcraft.

cette méthode est celle de l'apprentissage depuis plusieurs siècles....
et c'est celle que M.Oliuchi (o shishiosama) et moi-même avons appliqué ...

en donnant un couteau et une branche à quelqu'un en lui demandant de tailler une pointe....on risque de retrouver la branche en parfaite état et un doigt (minimum) taillé en pointe !!!!!

samedi 19 février 2011

fiche 117 d : faire

une des choses qui m'étonne toujours, c'est le nombre de personne qui accumulent un savoir, des connaissances techniques sans jamais pratiquer.

ils restent au niveau du théorique.

parfois, c'est par réelle impossibilité (problème de déplacement, manque d'équipement...), parfois c'est par paresse et parfois par orgueil (je connais la technique, pas la peine de pratiquer)

je pense que, pour le bushcraft, comme pour toute autre discipline, il est nécessaire et primordiale de pratiquer après avoir regardé et compris. il faut vraiment passer au faire.
ça fait partie à 100% de l'acquisition de la technique.

je me souviens de mon voisin au Japon qui ne voulait pas acheter et utiliser de nata car c'est un outil dangereux.
mais en me voyant utiliser cet outil dans mon jardin (j'avais un grand jardin) et en forêt (observation), il a voulu essayé avec le mien (comprendre) et quelque temps avant que je quitte le Japon, il est arrivé fièrement avec un nata dans les mains pour me dire qu'il trouvait que c'était un bon outil et qu'il en avait acheté un (faire)

c'est exactement l'attitude qui fait passer d'un savoir théorique à un savoir pratique.

quelque soit la technique observée, apprise...il faut la pratiquer pour l'assimiler totalement et pouvoir s'en servir quelque soit la situation.

encore un exemple pioché dans mes souvenir du Japon.

pour apprendre à utiliser une pyrobarre, j'ai visionné beaucoup de vidéos et lu beaucoup d'articles.
quand j'ai commencé à utiliser une pyrobarre pour m'entrainer, tous les écureuils du quartier devaient morts de rire....
puis j'ai progressé et je n'allumais les feux de camp qu'avec cette technique que je maîtrisais parfaitement...par temps sec !!

puis lors d'une randonnée en plein hiver avec environ 50 cm de neige, il me fallait allumer un feu pour mon repas......................c'est déjà moins amusant !!!...
les doigts gèlent, l'humidité partout et le froid qui attaque !!

mais m'ayant entrainé suffisamment avant, j'ai su m'adapter et allumer mon feu pour manger chaud !

le FAIRE fait donc réellement partie de l'apprentissage.

un autre aspect important du faire est de pouvoir adapter la technique observée et comprise à ses propres possibilités, capacités, pour que ce soit plus agréable...
un gaucher qui observe un droitier creuser une kuksa, devra, en pratiquant, adapter sa technique.
il ne faut pas oublier que le bushcraft est un loisir, il faut donc que ça reste agréable !!

mercredi 16 février 2011

fiche 117 c : comprendre

comme je l'ai dit l'attitude "de regarder" doit permettre d'emmagasiner, d'acquérir un certain nombre de données, de techniques nécessaires pour effectuer une tâche.

mais avant de refaire ce qu'on a vu, il faut avoir compris toutes les articulations, les gestes, des techniques...

par exemple: pourquoi le couteau croche est plus efficace pour creuser une cuillère ? pourquoi l'écorce de bouleau est un excellent allume-feu ?

cette démarche, cette intellectualisation des données de l'observation permet à la fois d'éviter la simple imitation ( les singes imitent, les hommes réfléchissent) et , et c'est le point le plus important, permet de refaire l'action observée quelque soit la situation, car malgré tout, nous avons la capacité d'adaptation nécessaire pour reproduire cette action mais en utilisant (ou en fabricant) les éléments en présence.

je m'explique en prenant un exemple:

j'apprends à allumer du feu en observant quelqu'un qui utilise du papier, du bois sec et un briquet:
je peux reproduire la technique dans les mêmes conditions..... c'est de l'imitation !
si j'ai compris la technique, l'enchainement des étapes et l'importance d'utiliser tel ou tel matériaux, alors même en pleine forêt sous la neige, je saurais allumer un feu !
j'aurais compris que je dois protéger le bois de l'humidité, sue j'ai besoin de papier --- ou d'un autre "allume-feu" et mon intelligence cherchera naturellement ce qui peut remplacer du papier: paille, feuilles sèches, écorce sèche mousse sèche etc ...

ainsi, après avoir regardé et compris comment faire et pourquoi: je suis capable de faire !

dimanche 13 février 2011

fiche 117 b : Regarder

Regarder ..........n'est pas voir !!!

le fait de voir signifie que quelque chose a attiré l'attention du regard pendant un temps limité et en général sans avoir l'intention d'y pété une attention plus particulière.


exemple: dans la rue, j'ai vu un chien.

c'est un fait, une constatation: il y avait un chien dans la rue...

regarder signifie prendre le temps pour observer, de fixer son regard sur quelque chose, sur une situation, sur une action pour en discerner différents aspects.
si on reprend l'exemple du chien dans la rue:
je regarde un chien signifie que j'observe sa taille, sa couleur, sa race, son itinéraire, s'il est seul ou avec un maître, en laisse ou pas, bien entretenu ou pas etc...

regarder implique donc une attitude d'observation en vue de recueillir des informations.

et en bushcraft, regarder permet d'obtenir les information nécessaires sur la nature, la faune et la flore, sur les matériaux: telle essence d'arbre sert à fabriquer tel objet, telle plante est comestible est ...

dans le domaine de l'apprentissage, de cette attitude "du regarder" découle 2 autres attitudes particulières: une pour "l'enseignant" et une pour "l'enseigné".

l'enseignant doit permettre à l'enseigné de regarder, c'est à dire prévoir un espace suffisant pour circuler, avoir des gestes précis et non hésitants, avoir les bons outils / adaptés aux travaux à effectuer.

l'enseigné doit être disponible pour observer dans les conditions dans lesquelles il devra apprendre (atelier, forêt sauvage, forêt de reboisement ...)
et accepter une certaine mobilité qui lui permettra de varier son angle de vue et ainsi apprécier de différents points de vue la même action.

dans la pratique du bushcraft et dans l'acquisition de ses techniques, la théorie ne peut suffire et une attitude passive ne permettra pas de comprendre les techniques nécessaires.

jeudi 10 février 2011

Fiche 117 a : Regarder - comprendre- faire

ceux qui me connaissent ont pu remarqué que souvent avec ma signature sur internet il y a la phrase :
Regarder - Comprendre - faire.

c'est, en gros, ma méthode d'enseignement / d'apprentissage des techniques du bushcraft !

comme cet article risque d'être long...je l'ai coupé en plusieurs petits articles : 4 exactement

celui-ci comme introduction puis 3 plus en détail.


-------------------

quand j'étais au Japon, plusieurs personnes m'ont demandé de leur "enseigner" ou "d'enseigner" à leur enfants les techniques de vie en forêt, les technique de bushcraft.

ces techniques impliquaient l'utilisation d'outils comme le nata, ou la maitrise du feu.
ceux qui connaissent le nata savent que c'est un outil terriblement efficace mais également terriblement dangereux s'il est mal utilisé...

toutefois, même si j'acceptais avec plaisir cet échange de connaissance, il restait un petit soucis ...la langue !!!

s'exprimer dans la vie de tous les jours est une chose...expliquer des technique précises avec des règles de sécurité importantes et nécessaire en est une autre !!!!!!!

j'ai donc imaginé une méthode d'enseignement simple basée principalement sur l'observation que j'apprécie particulièrement - j'en ai déjà parlé -

cette méthode ressemble beaucoup au principe de l'apprentissage à l'ancienne mais sur une période beaucoup plus courte.
elle se résume en 3 point : 3 verbes :

regarder - comprendre - faire

je vais donc détailler ces 3 points !

dimanche 6 février 2011

housse de gourde

il y a déjà pas mal de temps j'ai dit que j'allais fabriquer des housse pour des gourdes....

le première est finie !!


c'est une housse un peu isotherme pour mon gourde 500 ml que je prends pour le travail





en grosse toile de coton et doublée polaire... c'est assez efficace !!!



j'y ai prévu un passant de ceinture...au cas où ...!!

elle se ferme simplement par un serrage au goulot

comme j'en suis satisfait...je commence le même type de housse pour ma nalgène mais plus épaisse et doublée en mousse pour une meilleur "isothermie" !