Du bushcraft à ma sauce !!

Bienvenu sur mon blog de bushcraft !!
Un doux mélange de bushcraft, de scoutisme etc ...

Bonne lecture !!

vendredi 11 janvier 2019

Fiche 57: comment fabriquer simplement un bâton de marche en bois


Publié la 1ère fois le 06.04.2009






quand je pars en forêt ou montagne, j'utilise toujours un bâton de marche en bois.

je n'en achète pas, je les fabrique moi même. c'est très simple et c'est personnel, et personnalisable à souhait !

comment on fait ?

c'est très simple.

ma méthode risque de ne pas plaire aux ardents défenseurs des forêts ...mais tant pis.
ne pas prendre un jeune chêne, ou autre bois lourd ou bois protéger.
essayer au maximum de profiter des chantiers de bûcherons.

en forêt,

- choisir un jeune arbre le plus droit possible et assez haute et le couper A LA BASE
ne pas le couper directement à la taille voulu, le reste (sorte de souche fine et haute pourrait être dangereuse )
pour mon plus grand bâton, j'ai profiter d'un chantier de bûcherons: c'est un jeune pin couper quelques jours avant mon passage et qui était destiné au feu, donc j'ai pu le récupérer sans problème.
ne pas le couper à la hache, mais à la scie pour que la coupe soit propre.

- élaguer complètement (retirer toutes les petites branches)

- le couper à la taille voulue

- laisser sécher plusieurs jours si c'est pour le travailler par la suite.


si c'est pour une utilisation provisoire, le temps de la randonnée, il n'est pas nécessaire de le décorer.
mais il est sympathique, à la fin de la randonnée de la laisser à l'entrée du sentier pour qu'il serve à quelqu'un d'autre.


pour un bâton personnel:

on peut rajouter une dragonne: il suffit de percer un trou un peu au dessus de la hauteur de la main.
et d'y enfiler une cordelette, un lacet de cuir ou autre.



appointer le bâton:
il faut éviter les bout rond, ça a tendance à glisser facilement, donc soit tailler pointu (mais ça s'usera vite soit l'affiner et le terminer plat.



ferrer le bout du bâton:
ce qui évite de glisser sur la glace, neige ou bout.
pour ferrer très simplement
choisir une vis assez épaisse et solide.
percer le bout du bâton (qui touche le sol), diamètre du trou un peu plus petit que la vis et d'une longueur correspondant au 3/4 de la longueur de la vis.
enfoncer la vis au 3/4
couper la tête de la vis et la limer en légère pointe.
ne pas la limer / tailler en pointe complète pour éviter les accidents.
voilà un bâton ferrer.


pour la taille du bâton.

elle varie selon les gens.
certain préfère un style canne de marche, d'autre un très longue bâton.
personnellement je me suis fabriquer 3 taille de bâton mais j'ai tendance à utiliser le plus long.
il m'arrive à peu près à mon épaule.
pourquoi ?
en montagne, en montée, un bâton court suffit souvent mais en descente, si j'ai réellement besoin d'un appui, un long permet une bonne prise en contrebas.
c'est également plus pratique pour dresser un tarp.




quelle est la hauteur de la main ?

prendre le bâton en main comme pour marcher, marcher quelques pas en s'appuyant sur la bâton, la main prendre naturellement la meilleurs place pour un meilleur confort...c'est là la place de la main.
donc pour la dragonne, percer un trou quelques cm au dessus.



on peut également percer le sommet du bâton pour le transformer en pied d'appareil photo
fiche: 40

 

33 commentaires:

  1. Bonjour moi jaime la nature et mes baton de mache son fait de bambou de 2cm de diametre jai choisi cette matiere parcequelle est tres solide

    RépondreSupprimer
  2. bonjour anonyme

    peux-tu me donner plus de précision sur tes baton de marche en bambou :
    quelle hauteur ?
    garde -tu les noeuds en bas et en haut ?
    te sers-tu du "creux" du bambou pour y ranger quelques chose ?
    le laisse-tu sécher longtemps ou l'utilise-tu directement ?

    merci

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Et merci pour ces conseils : moi qui cherche à me fabriquer un bâton de marche sans savoir par où commencer, cela me sera très utile !

    Stéphane.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour Stephane.

    merci pour ton commentaire.
    tant mieux si ça t'aide, pense surtout à prendre un bois léger...il faut pouvoir marcher longtemps avec un bâton sans se fatiguer à le porter !!!!
    je parle par expérience....récente !!!!

    Alex.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour
    merci de partager ton experience avec nous
    j'essaye moi aussi de fabriquer mon baton de randonée et premier constat pas facil de trouver des infos,les secrets de nos ancetres perdus?
    donc j'apprends,je travail sur le chatagnié (bois qui ne pourris pas)et d'ici quelques mois pourrais vous livrer mes premieres impresions
    J'ai entendu parler du noisettier que l'on fait secher un mois puis que l'on passe à la flammme pour durcir le bois
    Bref si un ebeniste pouvait nous parler du bois et des meilleurs à utiliser

    RépondreSupprimer
  6. Je vous conseille le bois d'acacia : très résistant,flexible et relativement facile à usiner. On peut arriver à quelque chose de pas mal du tout avec un simple Opinel, l'écorce part toute seule et même pas besoin de le faire sécher...Et pour l'esthétique, un petit coup de vernis à bois et le tour et joué ( mais j'avoue que j'ai jamais pensé à mettre une vis au bout^^)

    RépondreSupprimer
  7. bonjour anonyme

    je n'ai jamais essayé l'acacia....il n'y en a pas là où je vis ...
    et comme je préconise d'utiliser ce qu'on trouve autour de soi .....

    mais je garde le conseil au cas où ...

    par contre je ne vernis pas mais bâton pour pouvoir m'en servir pour allumer un feu en cas d'urgence.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour bonsoir, j'habite à la montagne, je suis photographe et très souvent dans la nature. J'ai souvent besoin d'un monopieds aussi. Je marche beaucoup, et ce, depuis que je suis gamin. Je n'ai jamais pu m'habituer à des bâtons modernes, style Leki ou autre. Je me suis toujours façonné mes bâtons avec ce que je trouvais proche de moi. Je rejoins Alex pour la matière première. J'ai eu une période sombre avec mes bâtons de marche ces deux dernières années.... je les façonnais, les bichonnais.... et je les oubliais ou les perdais régulièrement!! Donc plus de bâtons pendant quelque temps. Récemment je suis monté assez haut pour observer bouquetins et chamois entre autre, j'avais besoin de mon monopieds... et je me suis souvenu que j'avais trouvé un magnifique bâton recourbé en poignée sur le haut, avec un petit retour vertical. Je me suis dit que c'était le jour pour le prendre avec moi. Il est grand, en tout cas 1,50m pas trop lourd, bien solide (on ne sait jamais, si je tombe sur le loup. :-) Bref. Je l'ai utilisé brut aujourd'hui, et c'était parfait. Je vais y mettre un pas de vis sur le sommet pour pouvoir y adapter la rotule de mon monopieds. C'est un vrai plaisir de marcher avec ce bâton, ains que dans les descentes, comme l'a souligné Alex. une bonne longueur permet de l'utiliser devant soi si le terrain est accidenté, à flanc de coteau, de le prendre perpendiculaire au terrain côté amont en s'appuyant légèrement dessus pour garder son équilibre ( façon identique pour marcher avec un piolet) Je vais donc le travailler et le terminer,en espérant que je ne l'oublierai plus dans la nature! Merci pour les conseils de ce blog. Salutations. Christophe

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir bonjour,
    Nouvelle essence de bois pour bâton de marche... L'if, un bois très dense, plus lourd que la moyenne, plus élastique aussi, gardant ses propriétés après sèchage. Matière travaillable assez facilement. teinte très claire après écorcage, mais prenant de la patine. L'objet en question est plus évolué que tous les bâtons que j'ai fabriqué jusqu'à maintenant. parties sculptées(évidées sur plusieurs millimètres d'épaisseur pour faire plusieurs poignées gainées de cuir sur la longueur assez imposante du bâton (environ 1,50m et plus) servant aussi de monopod pour la photo, très dissuasif auprès des chiens errants ( du vécu récemment)sangle(lanière) en cuir pour le tenir suivant la situation, ou le crocher sur quelque chose, ou le pendre etc.
    Salutations.Christophe

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour Yoann

    merci pour votre commentaire
    toutefois, puisque ce blog est une page privée (un blog dans sa définition) je vous pris de ne pas faire de publicité sans m'en demander l'autorisation.
    je vous demande donc de supprimer le lien que vous avez introduit dans votre message avant la fin de la semaine
    en cas de refus je supprimerais votre commentaire.

    merci

    Alex

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour

    J'ai trouvé un baton dans une de mes rando dans les Cevenes (dans le massif central ) et je compte bien le finir a la dremel mais aurais tu des conseilles a me donner comme que faire au bout pour renforcer ( a part la vis )
    Le baton m'a servi lors d'une rando de 7 h !!! et il ne ma pas déplu

    Merci

    RépondreSupprimer
  13. salut Anonyme

    pour ton bâton, il y a une possibilité de renforcer la pointe avec la vis et avec un petite plaque de cuivre (environ 10cm de haut) enroulée et clouée sur le bas du bâton.
    on peut aussi remplacer la plaque de cuivre par une plaque coupée dans une canette d'alu ou mieux dans un canette de thé chinois / japonais car la tôle est plus épaisse.

    ce système est souvent utiliser par les scouts pour renforcer leur bâton.

    merci du commentaire

    Alex.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Alex, salut à tous,

    Moi j'ai pris pour option de fabriquer mon bâton de randonnée en bambou. Je mesure 1m76 et mon bâton aura une longueur de 125 cm et 2 cm de diamètre. Le bout sera renforcé par une pointe de découplage utilisé en hi-fi (vous savez, les pointes en métal que l'ont apposent sous les enceintes)Elles seront collées et vissées dans un manchon fileté qui sera inséré et collé dans la partie creuse du bambou.
    La poignée sera réalisée en mousse, genre protection de tuyauterie, revêtue d'une guinoline pour vélo. Je compte mettre également une dragonne en cordura d'environ 2 cm d'épaisseur.
    J'ai choisi le bambou car plus jeune, avec mon père, nous avions utilisé ce bois pour fabriquer des cannes à pêche. Elles étaient très résistantes et surtout très légères. J'ai trouvé mon bambou dans un grand magasin de jardinerie, je l'ai payé 3,50 € pour une section de 210 cm/20-18 mm de diamètre. Je ne vais pas le laisser sécher, il me parait correct. Par ailleurs, il séchera avec le temps et son poids va encore réduire un peu. J'hésite à le protéger avec un vernis marine, qu'en pensez-vous ?
    Une fois terminé, je vous ferais part du verdict de la balance, je vais essayer d'approcher le poids des bâtons "high-tech"...
    à bientôt et bonne randonnée à tous

    RépondreSupprimer
  15. salut Jonathan !

    quel long commentaire !
    c'est vrai que le bambou, c'est à la fois solide et souple
    tes idées sont vraiment bien !!
    je n'avais jamais pensé au pointe de hi fi !!!!!
    c'est bon ! à la fois solide et discret !
    idem pour l'isolation de tuyauterie avec le scotch à guidon ...mais a ne fait pas trop épais comme poignée ?
    comment tu fixes la dragonne ?
    en tout cas , j'attends ton verdict !!!!!!

    bien joué

    Alex.

    RépondreSupprimer
  16. Merci Alex et désolé pour cette longue bafouille, mais pas facile à expliquer sans m'étendre un peu...
    Je vais essayer de trouver mon bonheur chez le roi enchanteur, il faut effectivement que la mousse ne soit pas trop épaisse. La guinoline réduira un peu l'épaisseur de la mousse, car j'effectuerai une légère pression lors de sa mise en place. Je compte insérer la dragonne par une petite fente de 2 cm réalisée avec ma dremmel dans un bouchon de pied de chaise (faut que je trouve le bon diamètre). Le bouchon sera collé comme les pointes hi-fi avec un mastic colle hyper résistant. L'avantage du bouchon, c'est qu'il évitera toute infiltration d'eau dans la partie creuse au sommet du bambou.
    Dès que c'est fait, je t'envoi via mail quelques photos du résultat et le poids final.

    A bientôt,
    Jonathan

    RépondreSupprimer
  17. bonne idée le bouchon de chaise !
    pour éviter l'infiltration, tu peux aussi utiliser un nœud du bambou comme sommet du bâton

    en tout cas j'attends tes photos et peut-être que je les mettrais sur ce blog !!

    bon courage

    Alex.

    RépondreSupprimer
  18. Ca y est, c'est fait ! Je t'ai envoyé les photos de la bête. 210 grammes au total ! Je suis satisfait, j'ai lu que le poids des bâtons pro se situent entre 150 et 200 grammes. J'ai du faire quelques modifications par rapport à mon projet initial. Au niveau de la poignet, j'ai choisi de remplacer le bouchon de chaise par un bouchon de balai pourvu d'une ouverture permettant de fixer parfaitement la dragonne. Cette dernière a été cousue avec du fil de nylon. J'ai trouvé que la guidoline était trop chère,notamment en version autocollante. je me suis donc rabattu sur un bon vieux chaterton très résistant. J'ai également modifié la réa de la pointe. En effet, je n'ai pas trouvé de pointe hifi à l'unité chez les revendeurs et sur le net les frais de port auraient coûté plus cher que la pointe. J'ai donc utilisé un bouchon de plomberie en laiton que j'ai percé en son centre et j'y ai vissé une tige en métal filetée découvert dans mon bric à brac. Un max de récup quoi...
    Récapitulatif et coût cette fabrication maison :
    - bambou 210 cm/20-18 mm de diamètre : 3,50 €
    - bouchon en laiton de plomberie : 2 €
    - mastic-colle : 5 €
    - tige en métal filetée : 0 € récup
    - mousse pour la poignet : 0 € récup
    - chaterton : 0 € (merci mon voisin)

    RépondreSupprimer
  19. bonjour,

    je me trouve en auvergne sur le massif du sancy. Ici que se soi paysan ou randonneur (comme moi ^^) on utilise tous le même bois : le noisetier
    facile a trouver, droit ou un poil courber, pousse vite, leger et solide.
    pas la peine de couper un arbre pour se tailler un baton !! le robinier peut aller a condition de garder que le coeur, l'aubier pourri vite... le chataigner est bien aussi mais il a une pousse moins regulière que le noisetier et a besoin d'être affiné ;)

    éviter le vernis, se n'est pas écologique et sa ne sert a rien... le vernis ne fait qu'une fine pellicule sur le bois qui part vite avec les choc et sa ne resiste pas au soleil. brut sans ecorce sa va très bien, le mien a 7 ans il ne présente aucune trace de pourriture et il connais l'eau, la neige, la terre... suffi juste de l'entreposer au sec ;)

    si vous tenez a lui appliquer une couche de protection choisissez l'huile de lin. c'est naturel, ecolo, pas chère, efficace. vous en appliquer 1 ou 2 fois par ans et c'est tous ;)

    bonne rando :)

    RépondreSupprimer
  20. bonjour anonyme

    tu as raison le noisetier est très bon pour un bâton de marche !
    on en trouve partout, ça pousse tout seul et ça ne gène pas sa croissance d'en couper une branche.

    je reprends et insiste sur ce que tu dis : le vernis ne sert à rien !
    du bois brut va naturellement durcir et se solidifier
    la pluie, la neige, le gel , le soleil : tout ça va contribuer à renforcer ce bois !

    merci du commentaire

    Alex.

    RépondreSupprimer
  21. ya plus de monde ki meurt assomer par une noix de coco ke manger par un requin. petit fait cocasse :) bye xx

    RépondreSupprimer
  22. bonjour a tous , je suis un fana de bâtons , ancien agriculteur je connais assez bien la chose , un bon bâton se coupe toujours dans la parti tronc de l arbre surtout pas une branche, choisir de loin (4/5 m ) sa pousse (préféré une pousse de plus d'un an ) pour un bâton léger prendre du noisetier, pour un bâton plus solide prendre du châtaigner , pour le meilleur bâton prendre du houx. le noisetier peut se façonnais de suite , juste laisser sécher bien a plat , pour le châtaigner attendre 8 jour avant de le peler , quand au houx couper a dimension et laisser le sécher immergé dans l'eau , ouiiiii dans l'eau et cela 15 jours , ensuite pelez le vous obtiendrais le meilleur bâton http://images.vefblog.net/vefblog.net/j/m/jmd/photos_gros/2011/12/JMD132302001755_gros.jpg

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour à tous, je voudrais me faire un bâton de marche mais j'aurais voulu savoir comment déterminer le taille idéal en fonction de sa taille

    Question subsidiaire : peut on utiliser un bâton de marche comme canne a pêche d’appoint?

    ;)Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour bonsoir et merci à tous pour ces info,
    Cependant, sur le chemin de Compostelle, on vends des bâtons avec une crosse, je me demandais si quelqu'un sait comment on fait, car à défaut de désirer une crosse, la technique pourrait servir à redresser un bâton légèrement tordu...?
    Si non, que penser du Cornus (cornouiller)? du buis ou de l'aulne?
    En vous remerciant d'avance.
    Et pour répondre à Mickael, je ne vois pas ce que empêche un bâton de marche de servir de canne à pêche, si ce n'est qu'elle sera fort courte, et ne permettra pas d'aller fort loin de la berge.
    Pour la taille du bâton, j'entends toutes sorte de chose, mais il en ressort souvent que celui ci doit arriver sous le menton. si non pour une canne, former un angle de 45° avec le coude. enfin cela dit, chacun sa marotte!
    La beauté du monde et des bâtons est dans la différence héhé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour a vous cornouiller bois dur utiliser au moyen age pour fabrication des bouvets.utiliser du chataigner 1 jeunet laisser 10 jours dans eau sans epurer mettre sur 1 grille comme barbecue eau va sortir .epurer par la suite .pour la crosse chauffer doucement tordre fabrication etabli a crosse .bon courage.

      Supprimer
  25. Bonjour,

    Je cherche à fabriquer une canne de marche avec du rosier sauvage. Quelqu'un a t'il la technique pour cintrer ce bois en son extréimité?

    RépondreSupprimer
  26. Le faire sur plante vivante et seulement après quelques semaines ou mois venir couper, mais ...???
    Le cintrage de bois 'sec' m'intéresse fortement aussi!

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour
    pour un bon équilibrage il faut 2 bâtons
    le bois c'est bien pour le look , mais quand tu a essayé des bâtons de marche nordique en fibre de verre et carbone , c'est super léger , solide , bonne pointe alors tu te rend compte que tu est dépassé avec tes cannes en bois !

    RépondreSupprimer
  28. Pour le cintrage du bois...
    Je continue mes recherches, mais voilà déjà une piste.
    http://www.yourtes-ardeche.com/2013/04/cintrage-des-perches-de-chataignier.html

    RépondreSupprimer
  29. Tres bien cet article !
    *_^

    RépondreSupprimer
  30. Bon article qui mériterait une petite relecture!
    Un petit conseil pour ceux qui cherchent un un bâton agréable à décorer : un jeune noisetier fait très bien l'affaire et a l'avantage d'avoir une écorce fine et facile à sculpter, on peut en faire de vrais chefs d'oeuvre! De plus le noisetier est un bois courant (dans nos campagnes), qui pousse souvent droit et on en trouve facilement du bon diamètre. Certains bâtons que j'ai fait il y a une dizaine d'années sont encore en état de servir donc bonne durée de vie du matériau.
    Pour la coupe, pas besoin de s'embêter avec une scie, ça se fait très bien au couteau en longeant le tronc (comme si on voulait le tailler en pointe), ça finit par le rendre assez fin pour être cassé facilement et donne un semblant de pointe qui accroche bien la terre!
    Pour le bambou je suis intrigué : c'est un bois qui ne résiste pas du tout à l'usure et qui tire sa solidité de sa souplesse (=parfait pour des canes à pèche!) mais qui va finir par éclater si utiliser en bâton (sauf modifications/finitions).
    Pour les bâtons "high-tech" : pourquoi pas, pour ceux qui cherchent la performance, mais jamais tu n'auras le plaisir de le tailler toi même, de choisir l'arbre avec lequel il est fait, de te dire "oui, de mes mains, j'ai fabriqué cet objet!", donc, oui, si tu te contentes d'un objet impersonnel et "sans âme". De plus en cas de soucis, le bâton en fibre de verre cassera bien plus facilement qu'un bâton en bois!
    Bonne continuation!
    H.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour H
      merci pour votre réponse.
      on sent l'expérience ...différente sans doute de celle des autres personnes qui ont réagi sur ce blog.
      pour la coupe, couper en pointe est effectivement facile avec un jeune arbre mais laisse une souche qui peut être dangereuse pour un animal sauvage....ce qui est contraire à l'esprit du bushcraft.
      pour l'essence d'arbre, je crois que maintenant on a fait le tour des essences les plus adaptés...même le bambou ...
      le bambou est utilisé dans plusieurs pays d'Asie comme au Japon ou je l'ai vu en baton de marche.

      quand au baton moderne , c'est un choix personnel de celui qui veut l'acheter ..comme le châtaigner plutot que le noisetier ou le jeune pin.

      concernant la relecture, je suppose que vous parlez de l'orthographe !....
      pour le reste je suis toujours d'accord avec ce que j'ai écris en 2009 au Japon

      Supprimer

Merci pour votre commentaire